Tag-Archive for » témoignage «

Le Mentalist de A à Z, Frédérick Rapilly

 

Présentation de l’éditeur :


Début janvier 2010, une série américaine, dont la vedette est un acteur australien inconnu en France, rassemble plus de 9 millions de téléspectateurs sur TF1. Aujourd’hui 10 millions…
Le nom de la série ? Mentalist.

Celui du comédien qui l’incarne ? Simon Baker.

L’histoire ? Celle de Patrick Jane, un faux médium qui, pour venger la mort de sa femme et de sa fille, offre ses services à la police de l’État de Californie. Tel un profileur, il met ses extraordinaires dons d’observation à contribution pour identifier les coupables de crimes et résoudre ces affaires. Menteur, manipulateur, le personnage est aussi ultra-sympathique et particulièrement complexe. Un rôle dans lequel excelle Simon Baker, ancien surfeur né en Tasmanie, et qui doit beaucoup aux scénarios concoctés par Bruno Heller, le créateur britannique de la série.

Le Mentalist de A à Z propose de révéler tous les secrets de la série et de son interprète, à travers interviews, scoops inédits, portraits, abécédaire, guide des épisodes…

Spécialiste reconnu des séries télé, Frédérick Rapilly est rédacteur en chef adjoint au magazine Télé 7 Jours (6 millions de lecteurs). Surfeur comme Simon Baker, il a très souvent voyagé en Australie et aux États-Unis. Il a ainsi obtenu un accès direct au comédien star de Mentalist, à son entourage, et à Bruno Heller le créateur de la série. Tout pour décrypter le phénomène.

Mon avis :


Quand j’ai vu que l’opération masse critique de Babelio proposait ce livre, je n’ai pas pu résister à postuler pour le sourire légendaire de Simon Baker !

Ce petit livre (240 pages) est une vraie mine d’or et fourmille d’infos plus croustillantes les unes que les autres. De plus, l’auteur Frédérick Rapilly nous offre énormément de choses dans cet abécédaire.

Tout d’abord, une petite introduction de l’auteur nous expliquant comment est née cette « bible » du Mentalist.

Ensuite, l’auteur nous offre différentes interviews qu’il a réalisées sur Bruno Heller (créateur, scénariste et producteur de la série) ainsi que sur Simon Baker lui-même ! Leur passion commune pour le surf  a-t-elle eu raison de cette interview ?

Une petite biographie de Simon Baker, notre beau surfeur/acteur australien. Un peu déçue sur cette partie que j’ai trouvé trop courte (4 pages), mais bon, ce n’est pas non plus un livre sur la biographie de Simon, donc je freine ma déception !

Ensuite vient le véritable but de ce livre : l’ABECEDAIRE. Et on peut dire que celui-ci est plus que complet ! Tout y ai : les personnages, les acteurs, les lieux… ainsi que beaucoup de notions propres à la série tel que le CBI, Jaïnisme, mentaliste… Et cet abécédaire peut être lu de deux façons différentes : comme un livre ou alors comme un dictionnaire quand on se pose des questions sur cette série. Parfois j’ai trouvé cela un peu répétitif, mais il est vrai qu’il est mieux de le lire de façon non ponctuelle. Et je pense que je vais m’en servir souvent, si j’oublie certains éléments sur la série.

Et un bonus de taille : au milieu de cet abécédaire, 8 pages de belles photos de notre mentaliste préféré !

Et pour finir, le clou du spectacle, un guide des épisodes qui va jusqu’à l’épisode 10 de la saison 3 ! Et pour chaque épisode les titres français/anglais, les scénaristes et réalisateurs, les diffusions, les audiences, le résumé, les guest-stars, ainsi que des anecdotes. Bref pleins d’informations pour être incollable sur les épisodes.

Ah et j’oubliais, le vrai clou du spectacle c’est la filmographie détaillée de Simon Baker, année par année, avec le rôle qu’il jouait dans tel film ou tel téléfilm.

En conclusion, vous avez pu le constater que je suis une fan de cette série et que ce livre ne pouvait pas tomber mieux ! L’auteur a fait un travail énorme de recherche pour nous offrir ce petit bijou !

Je n’ai pas l’habitude de donner un avis sur ce genre de livre, d’ailleurs ce n’ai pas des livres que je suis habituée à lire, mais j’ai beaucoup apprécié cette expérience et j’espère avoir réussi à vous faire parvenir mon avis dessus !

Un grand merci à Babelio et aux éditions du Rocher pour ce partenariat.

Les 20 crimes les plus horribles du monde, Kate Kray

Présentation de l’éditeur:

Les serials killers sont les plus horribles et terrifiants de tous les criminels.
Ce sont presque toujours des hommes dont l’obsession pour le meurtre incohérent et violent vous fait trembler de peur. S’ils ont captivé l’imaginaire collectif dans de nombreux films et livres relatant les aspects les plus pervers de l’esprit humain, la réalité est pire encore…

Dans ce livre, le premier du genre, Kate Kray, qui a épousé le criminel RonnieKray, raconte l’histoire des vingt plus grands criminels de l’histoire.
Elle ne vous épargne aucun détail et révèle l’abominable vérité sur leurs actes épouvantables. L’extrême violence de leur tempérament et leur cruel manque de remords vous mettra mal à l’aise tout en vous captivant. Des prédateurs sexuels obsessionnels aux sadiques extrêmes en passant par les cannibales et les chasseurs de têtes, chacun de ces psychopathes est étudié dans les moindres détails.

Kate Kray vous raconte leurs crimes avec une sinistre mais nécessaire franchise et évoque point par point les véritables motivations de ceux qui ressemblent plus à des monstres qu’à des êtres humains.

En lisant leur histoire, on se demande si de tels individus peuvent être perçus comme des victimes à cause de leur passé douloureux ou s’ils ne sont que l’expression du mal à l’état pur.

Mais faites attention, âmes sensibles s’abstenir !

Mon avis :

Alors rien que lire le titre, cela fait froid dans le dos!

J’ai eu beaucoup de mal à lire ce livre car étant très sensible, les détails des meurtres sont comment dire…. vraiment détaillés! Donc la mention âmes sensible s’abstenir est vraiment à écouter! Mais bon j’ai tout de même poursuivi la lecture car le sujet est vraiment intéressant.

Kate Kray nous fait donc la liste des 20 criminels les plus horribles du monde et je peux vous le dire, ils sont vraiment horrible. On se demande vraiment comment un être humain puisse infliger autant de monstruosité à d’autres. Il en vient même à ce poser la question : sont-il vraiment humain ou sont-il dépourvu d’humanité?

Certes, beaucoup de ces criminels ont eu une enfance ou une vie difficile, mais est-ce une raison valable pour leurs actes?

Je ne vais pas détailler chacun de ces 20 criminels car ça serait trop long et ça serait dommage si des personnes souhaitent lire ce livre. Cependant, 2 criminels m’ont plus vraiment interpellé.

Tout d’abord il y a Andrei Romanovich Chikatilo surnommé l’éventreur de Rostov. Je vous mets sa photo car rien que celle-ci vous fiche vraiment la trouille:

http://lavidaenlila.files.wordpress.com/2009/06/chikatilo21.jpg

C’était un meurtrier de type cannibale qui a tué plus de 53 personnes. J’ai été vraiment bouleversée par ce criminel car Kate Kray nous décrit de vraies horreurs que j’ai eu du mal à lire.

Et voici comment se déroula son procès:

 » Pendant toute la durée de son procès, Andrei Romanovich Chikatilo a été transporté au tribunal dans une grande cage en métal. Il y restait, pendant chaque séance, fidèle à son image de fou furieux assoiffé de sang: il montrait ses dents d’un air menaçant et émettait des grognements à vous figer le sang. il bondissait ensuite sur les barreaux avec avec toute la férocité dont il été capable. Quand il se cognait contre la cage, son sang éclaboussait les murs de la salle d’audience. Il s’acharnait sur les barres en métal et criait des insultes et des obscénités: un vrai fou! ».

Vous pouvez donc constater qu’à ce stade, on ne peut plus parler d’humain.

Ensuite, il y a Pedro Alonzo Lopez  surnommé le monstre des Andes. Alors lui ce qui m’a le plus choqué, c’est qu’il a tué plus de 300 personnes! Vous vous rendez compte du nombre de ses victimes! Et encore on ne sait pas le nombre exact. Cependant, le pire dans tout ça, c’est qu’après 20 ans de prison, il a été relâché! On ne sait pas où il est en ce moment et si ça se trouve il tue encore! Mais les causes de son relâchement sont incroyables tout de même, je cite:

 » Après 20 ans de réclusion solitaire, il a été raccompagné à la frontière colombienne où il a été relâché au beau milieu d’une nuit d’été de 1998.Ni la Colombie ni le Pérou n’avaient d’argent pour le poursuivre en justice ».

Cela fait vraiment peur de savoir qu’un tueur en série peut être relâché comme ça pour une question d’argent, surtout quand on voit le nombre de ses meurtres, on se dit qu’un type comme ça, c’est sûr qu’il va recommencer à tuer.

Pour finir je vais parler un peu de l’écriture. Alors je ne sais pas si Kate Kray a écrit d’autres livres ou si c’est son unique, mais j’ai trouvé le livre vraiment comme un catalogue. Elle donne les faits, les détails, les victimes comme ça, sans fils conducteurs. On dirait qu’elle balance une liste et c’est tout. C’est vraiment dommage car le livre est quand même intéressant.

Donc pour conclure, je dirais que c’est un livre à lire pour des lecteurs habitués et non gênés par tout ce qui est « gore » et qu’il ne faut pas s’attendre à un chez d’oeuvre dans l’écriture.