Tag-Archive for » saga familiale «

L’héritière de Jacaranda, Tamara McKinley

Présentation de l’éditeur :

À la mort de Jock Witney, tyran domestique à la tête du plus grand vignoble d’Australie – le Domaine de Jacaranda -, sa famille se rend compte que les affaires vont en réalité très mal. Quand un groupe français fait une offre de rachat des plus alléchante, les membres du clan s’entredéchirent.
Afin de convaincre Sophie, sa petite fille, que ma propriété peut être sauvée, Cornelia l’entraîne là où ses ancêtres ont commencé à exploiter la vigne.
De l’Angleterre des années 1830 à l’Australie d’aujourd’hui, Tamara McKinley retrace la vie d’une famille de pionniers, marquée par de lourds secrets, des déchirures et une malédiction…

Mon avis :


Cela fait un petit moment que j’avais envie de découvrir cet auteur et je remercie donc et les éditions pour ce partenariat.

Nous voici donc propulsé donc une saga familiale comme je les aime avec ses lourds secrets, ses traditions, ses trahisons, ses histoires d’amours

 

Afin se sauver le domaine de Jacaranda, Cornelia âgée de plus de 90 ans entreprend un dernier voyage avec sa petite fille Sophie dans le bush australien sur la trace de ses ancêtres et de l’histoire familiale.

Nous suivons donc le périple de Sophie et Cornelia, qui pendant le voyage lui conte son histoire et l’histoire de Rose, son arrière grand-mère.

 

Le récit est donc alterné entre l’histoire présente où se déchirent les membres de la famille pour récupérer l’argent du domaine, l’histoire de Cornelia qui a entretenu depuis toujours le domaine malgré son cruel mari, et l’histoire de Rose qui a crée le domaine familial.

 

Comme vous pouvez le constater, les femmes ont une grande importance dans cette histoire, elles sont les piliers de cette famille et de ce domaine. Malgré tout, des hommes auront aussi leur importance comme John, Otto et Thomas.

 

J’ai beaucoup apprécié de voir que la famille et plus particulièrement les ancêtres ont une grande importance. Cornelia nous conte leur histoire avec respect et admiration.

Il est vrai que Rose, cette petite bonne anglaise de la fin du XIXème siècle est une femme courageuse qui du haut de ses 14 ans, se retrouve dans un pays inconnu et sauvage qu’est l’Australie. Le sort c’est beaucoup acharné sur elle mais malgré tout, elle n’a jamais baissé les bras. J’ai beaucoup aimé son histoire et je tournais vite les pages afin de la retrouver !

 

Je dois dire qu’au début, j’ai été perdu avec tous les protagonistes de l’histoire entre ceux de maintenant et ceux du passé. Mais finalement, on arrive a s’y retrouver. Tamara McKinley nous décrit des personnages très différents dans leurs caractères et leurs choix.

J’ai également apprécié les nombreuses descriptions du bush australien : description visuelle, auditive et sensitive. L’auteur nous peint un magnifique tableau de l’Australie, à la fois sauvage et cruel mais aussi un pays de conquête, de renouveau et de liberté.

 

Pour finir, je dois dire que le personnage de Cornelia m’a beaucoup touché. Cette femme que la plupart trouve sénile a du caractère et n’hésite pas de dire à sa fille de la fermer afin de se faire entendre ! Elle est aussi prête à tout pour sauver le domaine, on ressent que le domaine tient une grande place dans sa vie, il est même toute sa vie. Elle a une force de caractère impressionnante et une grande intelligence qu’elle sait mettre à profit.

 

Pour conclure, un livre et un auteur que j’ai pris plaisir à découvrir et je ne vais surement pas en rester là avec cet auteur !

 

Je fais tourner ce livre, si vous êtes intéressé, c’est ici.

 

La rivière rouge, John Hart

 

Présentation de l’éditeur :

En exil à New York pendant cinq longues années, Adam Chase a essayé de panser ses plaies et de pardonner à sa famille qui le soupçonnait d’être coupable dans une sombre histoire de meurtre. Mais lorsque son meilleur ami l’appelle à l’aide, il n’hésite pas à revenir chez lui, en Caroline du Nord, dans ses terres rouges. Quelques heures à peine après son retour, il est agressé, battu, et quand un cadavre est découvert, la petite ville se retourne contre lui. Rien n’a changé pour Adam : il est à nouveau le premier suspect.

Mon avis :

C’est le premier livre que je lis de cet auteur et je pense que ça ne sera pas le dernier.
Meurtres, mensonges, secrets de familles, richesse… tout cela est rassemblé dans ce thriller qui fait penser à ces fameuses sagas américaines.

Adam Chase est quelqu’un de meurtri : sa famille l’a rejeté le croyant coupable de meurtre, et tout semble recommençait quand il revient sur sa terre natale. Il réapprend à connaitre ses proches : famille ou amis, qu’il a laissés pendant cinq années, et bien des choses ont changé.
Cependant, les démons du passés ne le laisse pas tranquille et pour la ville, il reste toujours le meurtrier, bien qu’il fût acquitté.

L’auteur nous plonge en Caroline du Nord, où se côtoient riches familles et pauvres paysans. Où le poids du passé et les traditions ont leur importance. Où les décisions de chacun ont des répercussions sur l’ensemble de la communauté.

Les personnages ne sont en aucun cas simples. L’auteur a brodé autour de chacun pleins de mystère et de complexité. Cependant malgré tout, je n’ai pas réussi à m’identifier à un personnage, ce qui le plus souvent, me bloque au niveau de l’histoire. Mais pas ici. L’auteur sait nous plonger dans cette Caroline du Nord et on a du mal à y ressortir.

Tout au long de l’histoire, on pense enfin comprendre les choses jusqu’à ce qu’une révélation fasse son entrée et abolit toutes les hypothèses qu’on a pu faire. John Hart sait jouer avec nos suppositions ce qui fait que son livre est un vrai thriller.

Je remercie beaucoup et les éditions Le livre de Poche pour m’avoir fait découvrir cet auteur et son univers.