Tag-Archive for » oppressant «

Shutter Island, Dennis Lehane

Présentation de l’éditeur :

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique pour assassins. Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Progressivement, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité.

Mon avis :

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de thriller et je remercie PtiteTrolle d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict, car je dois dire que cette lecture est un coup de cœur.

Ce thriller a tout pour plaire : une trame bien ficelée, des personnages torturés, un environnement oppressant, étouffant au sein d’une petite île qui crée un huit clos énigmatique.

Teddy débarque donc sur l’île avec son nouveau coéquipier Chuck afin de retrouver une patiente disparue d’un hôpital psychiatrique hautement gardée. Que c’est-il passé ? Comment c’est-elle enfuie ? Où est-elle ? Voilà les questions que va se poser le lecteur ainsi que Teddy.

Teddy est un homme meurtri, qui n’arrive toujours pas à se remettre de la mort de sa femme. Femme qui est d’ailleurs très présente dans le récit, que ce soit par des flash-back ou dans les rêves de Teddy. Car Teddy rêve beaucoup et souvent cela porte à confusion le lecteur. L’auteur a d’ailleurs très bien décrit les rêves : énigmatiques et décousus comme la plupart des rêves. Teddy est un homme bon, courageux et fier, il a fait la seconde guerre mondiale ce qui lui a forgé le caractère mais pour qui les démons ne sont jamais bien loin.

Chuck quand à lui est un peu à l’opposé de Teddy dans le sens où c’est un bon vivant, aimant faire des blagues pour détendre l’atmosphère. D’ailleurs, certains dialogues entre les deux marshals sont très cocasses ce qui leur permet de se soutenir dans cet univers.

Car durant leur enquête, personne ne va les aider et plus encore, il semble même que le personnel leur met des bâtons dans les roues.

Il s’agit surtout d’un thriller psychologique. L’auteur a su bien ficelé son intrigue jusqu’à la fin…  et quelle fin ! Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça ! Bien sûr, ce qui peut déranger, c’est qu’il s’agisse d’une fin ouverte, permettant à chacun de se faire sa propre opinion. D’ailleurs, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à m’envoyer (par mail pour éviter de spoiler) votre avis sur la fin.

Pour conclure, un coup de cœur donc, une atmosphère angoissante et oppressante, une intrigue bien menée, où l’on tourne les pages très vite pour savoir comment cela va se finir… au choix du lecteur !

Une petite citation:

p33:  » Si Dolores était morte depuis deux ans, elle ressuscitait la nuit dans ses rêves, et il lui arrivait certains matins de penser durant de longues minutes qu’elle était dans la cuisine ou en train de boire son café sur le balcon de leur appartement à Buttonwood. C’était un cruel tour de son imagination, oui, mais Teddy avait appris depuis longtemps à en accepter la logique; le réveil, après tout, s’apparentait presque à une naissance. On venait au monde sans passé, puis on reconstituait son histoire personnelle entre deux clignements d’yeux et trois bâillements, on remettait les morceaux dans l’ordre chronologique pour trouver la force d’affronter le présent. »

Adaptation cinématographique :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Loil0pu6nvk]

Réalisé par Martin Scorsese
Avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley

Long-métrage américain . Genre : Thriller
Durée : 02h17min Année de production : 2010
Distributeur : Paramount Pictures France

Pour une fois, je trouve l’adaptation particulièrement réussie. Léonardo est très convainquant dans le rôle de Teddy, ses démons sont très bien représentés ainsi que sa relation sa femme.

Martin Scorsese a su formidablement introduire les rêves décousus de Teddy au point où le lecteur avait du mal à savoir si c’était un rêve ou pas au début ! De plus, j’ai tout de suite retrouvée cette atmosphère lourde et oppressante du livre. Certains passages m’ont bien fait peur notamment avec les patients qui font assez froids dans le dos ! Un petit bémol par contre au niveau de la fin, où finalement Scorsese a préféré une fin plutôt que l’autre au lieu de laisser l’ouverture.

Livre lu dans le cadre : 

Les avis des autres participant de cette LC:

LefsÖ, Léo Elfique, livrons-nous, petit-lips, Reveline, Simi, Kactuss, Mimipouss, PtiteTrolle, Aidoku, Mélusine, Felina, Naminé,