Tag-Archive for » lecture commune «

La liste, Siobhan Vivian

la liste

Présentation de l’éditeur

La liste nomme 8 filles chaque année
Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée
Et si votre nom s’y trouvait ?

Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d’année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n’a jamais réussi à empêcher qu’elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer… pour le meilleur ou pour le pire ?

L’auteur

siobhan vivianShiobhan Vivian est américaine née à New-York où elle a fait ses études. Elle possède un diplôme de scénariste ainsi qu’un master d’écriture spécialisé dans la jeunesse. Elle a été éditrice puis scénariste pour Disney Chanel. Elle est actuellement professeur d’écriture jeunesse. Elle a déjà écrit 5 romans pour adolescents dont seul La Liste est pour le moment traduit en France.

Découvrez le site de l’auteure où l’ensemble de ses romans sont présentés.

Le livre

Editions Nathan – Paru le 25/04/13

Format broché – 412 pages

La couverture est la même que celle de la version originale.

Mon avis

J’avais hâte de commencer cette lecture mais je dois dire que dans l’ensemble, le livre m’a assez déçu. Peut-être en attendais-je trop?

Comme la quatrième de couverture l’indique, peu de temps après la rentrée, la traditionnelle liste est placardée dans tous le lycée indiquant la plus belle et la plus laide de chaque niveau scolaire : troisième, seconde, première et terminale. Soit huit filles dont nous allons suivre le quotidien sur une semaine.

Le livre commence par huit chapitres où nous sont présentées chacune de ces jeunes filles et leur réaction face à la découverte de cette fameuse liste.

Passé ces chapitres, le récit s’alterne sur les événements qui surviennent à ces filles. Beaucoup de thèmes liés à l’adolescence sont abordés dans ce livre : popularité, anorexie, alcool, amitié, premier amour, sport, désillusions… Mais voilà, trop survolés à mon goût. La liste nous dévoile le quotidien des lycéens américains avec tous les stéréotypes possibles.

Il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’exceptionnel. L’écriture est simple et claire; et malgré des longueurs, j’ai lu le livre assez rapidement pour savoir ce qu’il allait advenir de ces jeunes filles et si l’auteur de cette liste nous serait dévoilé. Et pour tout vous dire, je suis restée sur ma fin, je m’attendais à un final plus piquant que ça!

En conclusion, ma note

3

Malgré une bonne idée de départ, l’auteur survole trop les thèmes abordés (où certains sont assez sérieux) et j’ai trouvé le livre trop caricatural de la jeunesse américaine.

Petits plus

Je remercie les éditions Nathan pour la découverte de ce livre.

Un livre lu dans le cadre d’une lecture commune avec mon amie Mélo (n’hésitez pas à aller voir son avis).

Malgré mon avis un peu négatif, je pense que ce livre plaira aux adolescentes et pour cause : mon adorable petite sœur de 16 ans, dont la lecture est synonyme du mal pour elle, dont le nombre de livres qu’elle a lu se comptent sur les doigts de sa main (et uniquement des livres scolaires), a décidé de le lire et aime beaucoup pour le moment !!!! Comme quoi tout peu changer!

L’héritage des Darcer, tome 1, Marie Caillet

Présentation de l’éditeur

Lorsqu’on s’appelle Mydria, qu’on est la fille unique et chérie des puissants Siartt et qu’on a pour objectif principal d’accéder à un pouvoir plus grand encore en épousant le prince héritier du royaume, la vie ne peut pas être ennuyeuse. Jusqu’au jour où Mydria découvre ses vraies origines. Elle n’est nullement Siartt, mais l’ultime héritière d’une dynastie renversée depuis des générations ! Horreur : à la suite de ses ancêtres, elle est tenue de se lancer à la recherche du trésor familial, recevant pour seules aides un sifflet et le Don d’Aile, cet étrange pouvoir capable de vous métamorphoser à volonté…
Le pire danger ne l’attend peut-être pas derrière l’errance, la bataille et les cloques aux pieds. Le pire danger pour un cœur confiant ne tient peut-être qu’en un seul nom : Orest.

L’auteur


Très jeune auteure, puisque ce premier tome fut écrit à l’âge de 18 ans lorsqu’elle remporta le concours du nouvel auteur jeunesse.
Le second tome de cette trilogie, Allégeance, est paru le 01/12/2011.
Pour le dernier tome, il faudra attendre encore un peu puisqu’il est en court d’écriture, d’ailleurs, pour suivre l’auteur, n’hésitez pas à vous rendre sur son blog : http://mariecaillet.20minutes-blogs.fr/

Le livre

Editions Michel Lafon.
Format broché paru le 14/10/2010 – 370 pages.
Une couverture magnifique, le vert n’est pas vraiment l’une de mes couleurs favorites, mais je dois dire que pour cette couverture, c’est tout à fait ce qu’il convenait, avec ce papillon multicolore.
Et j’ai eu le droit à une jolie dédicace de l’auteure avec un joli papillon qui m’a accompagné durant ma lecture :)

Mon avis

Un petit jour au salon du livre jeunesse de Montreuil est me voilà aussitôt ressortie avec divers livres, donc celui-ci ! Livre qui n’est pas resté bien longtemps dans ma PAL !
J’adore les histoires qui se passent dans les temps moyenâgeux avec des héros qui doivent réaliser une quête, avec un parcours semé d’embuches, bref de la vraie fantasy ! Et ce n’est pas parce que ce livre est orienté jeunesse qu’il ne déroge à la règle, bien au contraire.
J’ai tout aimé dans ce roman : les personnages, l’intrigue, les descriptions… Tout est incroyablement bien écrit. Je suis vraiment bluffée par la plume de cette très jeune auteure et je tire mon chapeau à Marie Caillet. Aucune longueur, aucune description afin d’augmenter le nombre de pages, mais uniquement pour nous faire découvrir l’univers d’Edrillon où évolue les personnages.
Les personnages sont tous attachants bien que très différents les uns des autres. L’auteure a su nous donner une magnifique palette de personnages hauts en couleur et en personnalité. Je dois dire qu’au début, j’ai détesté My, notre héroïne, cette petite « princesse » snob qui ne prétend au trône uniquement par un mariage. Malheureusement pour elle et heureusement pour nous, cela ne va pas se passer comme elle le désir et elle va devoir quitter son petit nid douillet pour se retrouver dans une quête avec les pires brigands d’une guilde.
J’ai beaucoup ri à certains passages, le livre ne manque pas d’humour notamment lors des confrontations entre Orest et My. Et c’est justement ce qu’il m’a plu dans ce roman. On n’est pas du tout dans l’éternelle histoire d’amour entre deux jeunes que tout oppose, bien au contraire ! La relation de ces deux là est loin d’être aussi simple.
Je ne vais pas en dévoiler plus sur ce livre et le périple de My, beaucoup de choses à découvrir, et à apprécier sans hésiter !

En conclusion, ma note


Un livre à lire absolument, une jeune auteure à découvrir et à suivre de très près.

Quelques citations :

J’ai adoré ce passage où Orest essaye d’apprendre à My de combattre :

P224 « Une demi-seconde plus tard, Orest attaquait. Terrorisée, My vit sa large lame se ruer dans sa direction, et eut une réaction tout à fait stupide : au lieu de lever sa rapière pour se défendre, elle ne pensa qu’à la laisser choir pour s’enfuir à toutes jambes, poursuivie par son professeur. […] S’il vous plaît, réveillez le peu de combativité qui stagne en vous !  l’invectiva Orest, sans ironie, mais sans bienveillance non plus. Je vous apprends à vous battre, pas à courir ! »
P306 : « Ses pieds volaient au secours de My de leur propre initiative. Lui-même, en son âme et conscience, ne savait plus bien où il était. Il avait simplement peur. Si My… si cette petite idiote était… A non ! Il l’avait traînée d’un bout à l‘autre d’Edrillon. Elle n’allait pas lui claquer dans les doigts maintenant !
-    My ! beugla-t-il. Répondez, ventredieu !
Rien. Pour une fois, elle se taisait. C’était bien le moment…

Petits plus

Comme dit plus haut, n’hésitez pas à suivre l’actualité de l’auteur à travers son blog, où elle partage également les avis de ses lectures !
Ce livre a été lu avec ma partenaire mais avant tout amie Mélo pour une lecture commune, n’hésitez pas à aller lire son avis !
Livre lu dans le cadre du challenge

4/24

Shutter Island, Dennis Lehane

Présentation de l’éditeur :

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique pour assassins. Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Progressivement, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité.

Mon avis :

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de thriller et je remercie PtiteTrolle d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict, car je dois dire que cette lecture est un coup de cœur.

Ce thriller a tout pour plaire : une trame bien ficelée, des personnages torturés, un environnement oppressant, étouffant au sein d’une petite île qui crée un huit clos énigmatique.

Teddy débarque donc sur l’île avec son nouveau coéquipier Chuck afin de retrouver une patiente disparue d’un hôpital psychiatrique hautement gardée. Que c’est-il passé ? Comment c’est-elle enfuie ? Où est-elle ? Voilà les questions que va se poser le lecteur ainsi que Teddy.

Teddy est un homme meurtri, qui n’arrive toujours pas à se remettre de la mort de sa femme. Femme qui est d’ailleurs très présente dans le récit, que ce soit par des flash-back ou dans les rêves de Teddy. Car Teddy rêve beaucoup et souvent cela porte à confusion le lecteur. L’auteur a d’ailleurs très bien décrit les rêves : énigmatiques et décousus comme la plupart des rêves. Teddy est un homme bon, courageux et fier, il a fait la seconde guerre mondiale ce qui lui a forgé le caractère mais pour qui les démons ne sont jamais bien loin.

Chuck quand à lui est un peu à l’opposé de Teddy dans le sens où c’est un bon vivant, aimant faire des blagues pour détendre l’atmosphère. D’ailleurs, certains dialogues entre les deux marshals sont très cocasses ce qui leur permet de se soutenir dans cet univers.

Car durant leur enquête, personne ne va les aider et plus encore, il semble même que le personnel leur met des bâtons dans les roues.

Il s’agit surtout d’un thriller psychologique. L’auteur a su bien ficelé son intrigue jusqu’à la fin…  et quelle fin ! Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça ! Bien sûr, ce qui peut déranger, c’est qu’il s’agisse d’une fin ouverte, permettant à chacun de se faire sa propre opinion. D’ailleurs, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à m’envoyer (par mail pour éviter de spoiler) votre avis sur la fin.

Pour conclure, un coup de cœur donc, une atmosphère angoissante et oppressante, une intrigue bien menée, où l’on tourne les pages très vite pour savoir comment cela va se finir… au choix du lecteur !

Une petite citation:

p33:  » Si Dolores était morte depuis deux ans, elle ressuscitait la nuit dans ses rêves, et il lui arrivait certains matins de penser durant de longues minutes qu’elle était dans la cuisine ou en train de boire son café sur le balcon de leur appartement à Buttonwood. C’était un cruel tour de son imagination, oui, mais Teddy avait appris depuis longtemps à en accepter la logique; le réveil, après tout, s’apparentait presque à une naissance. On venait au monde sans passé, puis on reconstituait son histoire personnelle entre deux clignements d’yeux et trois bâillements, on remettait les morceaux dans l’ordre chronologique pour trouver la force d’affronter le présent. »

Adaptation cinématographique :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Loil0pu6nvk]

Réalisé par Martin Scorsese
Avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley

Long-métrage américain . Genre : Thriller
Durée : 02h17min Année de production : 2010
Distributeur : Paramount Pictures France

Pour une fois, je trouve l’adaptation particulièrement réussie. Léonardo est très convainquant dans le rôle de Teddy, ses démons sont très bien représentés ainsi que sa relation sa femme.

Martin Scorsese a su formidablement introduire les rêves décousus de Teddy au point où le lecteur avait du mal à savoir si c’était un rêve ou pas au début ! De plus, j’ai tout de suite retrouvée cette atmosphère lourde et oppressante du livre. Certains passages m’ont bien fait peur notamment avec les patients qui font assez froids dans le dos ! Un petit bémol par contre au niveau de la fin, où finalement Scorsese a préféré une fin plutôt que l’autre au lieu de laisser l’ouverture.

Livre lu dans le cadre : 

Les avis des autres participant de cette LC:

LefsÖ, Léo Elfique, livrons-nous, petit-lips, Reveline, Simi, Kactuss, Mimipouss, PtiteTrolle, Aidoku, Mélusine, Felina, Naminé,