Tag-Archive for » fantasy «

Les bannis et les proscrits, T1 : le feu de la sor’cière, James Clemens

Présentation de l’éditeur :

Par une nuit fatale, dans le merveilleux pays d’Alasea frappé par une malédiction, trois mages firent un ultime acte de résistance, sacrifiant tout dans l’espoir de préserver le bien. Cinq cents ans plus tard, au jour anniversaire de cette nuit sinistre, une petite fille hérite d’un pouvoir perdu depuis longtemps. Mais avant qu’elle puisse comprendre son terrible don, le Seigneur Noir lance ses monstres ailés pour la capturer et lui rapporter la magie embryonnaire qu’elle détient. Fuyant les hordes des ténèbres. Elena est précipitée vers une issue terrible… et vers la compagnie d’alliés inattendus. Formant avec eux une bande de parias et de hors-la-loi, elle va tenter de combattre les forces implacables du mal et de secourir un empire autrefois glorieux…


Mon avis :

J’avais repéré ce livre par la beauté de sa couverture, puis sa quatrième de couverture m’avait bien plu. Cependant, cela remonte à 1an déjà, 1 an qu’il dormait dans ma PAL et attendait d’être lu. Venant tout juste de refermer ce livre sur sa dernière page, je suis bien triste d’avoir attendu tout ce temps avant de le commencer !

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé le préambule de l’auteur, une mise en bouche pour le moins très spéciale :

« Tout d’abord sachez que l’auteur est un menteur. Assimilez bien ce fait avant de poursuivre votre lecture. Gardez-le sans cesse à l’esprit tandis que vous parcourez cette traduction. L’auteur tentera de confondre votre raison, d’obscurcir votre jugement. Méfiez-vous des nombreux pièges qu’il vous a tendu».

J’ai cependant été un peu déçue par la suite de ne pas retrouver cette touche d’humour dans le livre.

 

Le récit est donc du point de vue du narrateur, qui nous raconte l’histoire de cette fameuse sor’cière et de la naissance de ses pouvoirs.

Elena n’a que 13 ans lorsque sa vie va basculer du jour au lendemain. Elle va se poser pleins de questions sur son pouvoir et sur son identité : est-elle une enfant, une femme ou bien la sor’cière ? Elle va être la spectatrice de choses atroces et d’un pouvoir naissant qui lui font peur. De féroces créatures la traqueront tout le long de son périple. Son personnage est la clé de cette histoire et va rassembler des protagonistes aussi différents les uns que les autres : og’re, montagnard, si’lura, homme, el’phe, niphai.

 

Protagonistes qui vont alterner les chapitres de ce livre afin que l’on découvre leur histoire et les faits les ayant amenés à quitter leur terre natale.

J’ai eu beaucoup de coup de cœur car l’auteur a su bien décrire les personnages.

J’ai beaucoup aimé Kral, cet imposant Montagnard pouvant savoir si une personne ment ou pas. Cet un homme extrêmement loyal, qui ne peut mentir et quand il est amené à le faire, s’accable du poids de sa lâcheté.

Il y a aussi un autre immense personnage, Tol’Chuk, mi-or’gre, mi-si’lura, rejeté par son peuple du fait de sa différence.

Et pour finir Fardale, le si’lura ne pouvant plus se métamorphoser, coincé dans le corps d’un loup, très énigmatique avec les pensées qu’il envoi, et bien sûr Eril de Standi, ce guerrier vieux de 500 ans, lui manquant un bras et le protecteur d’Elena.

 

Bien entendu, tous ces protagonistes ne sont pas ensemble dès le départ et c’est justement ça qui nous tient : on se demande quand, pourquoi et par quel moyens ils vont finir par se rencontrer. Chacun à ses raisons différentes pour cette quête, mais ils vont tous se retrouver, malgré leurs différences, malgré les conflits entre leurs peuples, pour la même cause.

 

Le style de l’auteur est simple, mais efficace. Les personnages sont tous très bien d’écrits, avec la quantité de personnages, j’avais peur de m’embrouiller mais ils tous différents, chacun ayant sa propre personnalité grâce à la plume de James Clemens. Beaucoup de scènes de combats sont présentes mais il  n’y a pas de longueur, l’auteur a su doser ses descriptions.

Je regrette seulement une chose : que le pays ne soit pas aussi bien décrit que le reste. Peut être dans les prochains tomes auront nous une description plus détaillée. J’aurai aimé aussi qu’il y ait une carte, comme dans beaucoup de roman de fantasy, afin que l’on puisse se repérer.

 

Pour conclure, c’est un premier tome très prometteur, toutes les clés de la fantasy sont là et j’ai hâte de lire le prochain tome.

 

Une petite citation pour finir :

« Comme je peux en attester, rien n’arrête la marche du temps. Le passé s’enfuit, et nous l’oublions ; le futur vient à notre rencontre, et nous le rêvons. »

 

Pour info, cette saga est finie et fait 5 tomes :

1.      Le Feu de la Sor’cière (disponible en poche)

2.      Les Foudres de la Sor’cière (disponible en poche)

3.      La Guerre de la Sor’cière (disponible en poche)

4.       Le Portail de la Sor’cière (disponible en poche le 21 janvier 2011)

5.      L’Étoile de la Sor’cière

 

Livre lu dans le cadre :

Plaisirs coupables, Laurell K. Hamilton

Présentation de l’éditeur:

Mon nom est Blake, Anita Blake. Les vampires, eux, m’appellent  » l’Exécutrice  » et par égard pour les oreilles les plus chastes, je ne vous dirai pas comment, moi, je les appelle. Ma spécialité, au départ, c’était plutôt les zombies. Je relève les morts à la nuit tombée pour une petite PME. Ce n’est pas toujours très exaltant et mon patron m’exploite honteusement, mais quand on a un vrai don, ce serait idiot de ne pas s’en servir. Tuer des vampires, c’est autre chose, une vieille passion liée à des souvenirs d’enfance. Depuis qu’ils sont officiellement reconnus et ont pignon sur rue, ils se croient tout permis. Certes, il y en a de charmants, voire très sexy, mais il y en a aussi qui abusent. Ceux-là je les élimine. Rien de tel pour garder la forme : ça vous fouette le sang !

Mon avis:

J’ai ce livre depuis 1 an dans ma PAL et je ne comprends pas pourquoi je ne l’ai pas lu plus tôt. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir lu et entendu des avis positifs dessus. Peut être aussi la peur de devoir rattraper tous ces tomes en retard des aventures d’Anita Blake.

Alors l’histoire ce passe dans un univers où humains et créatures ( vampires, loup-garou, rat-garou, zombies, goules) cohabitent ensemble. Beaucoup de querelles apparaissent dans la population quand aux droits des vampires.

Anita est un réanimatrice : elle réanime les morts. On fait appel à ses services surtout lors de problèmes dans le testament, afin de demander l’avis au défunt. C’est son métier, mais non officiellement, elle est aussi l’Exécutrice de vampires.

Elle déteste les vampires et ne veux absolument ne rien avoir à faire avec eux. Cependant, une série de meurtre particulière apparaît : il y a un tueur de vampires qui courent dans les rues. Malgré elle, Anita se voit contrainte d’enquêter sur ces mystérieux meurtres….

J’aime beaucoup le personnage d’Anita Blake. Malgré ses sa force au combat et son courage, elle est comme tout le monde : elle a une grande peur des vampires. Elle a aussi un sens de la répartie hors du commun ce qui donne à ce livre une bonne touche d’humour. Pour finir, comme tout le monde elle a aussi ses faiblesses, qui je dois dire font bien rire, je cite :

 » La dernière chose que je saisis avant de m’allonger fut un pingouin en peluche baptisé Sigmund. J ne dors pas avec lui souvent: seulement après que quelqu’un a tenté de me tuer. Chacun ses faiblesses. Il y a des gens qui fument. Moi, je collectionne les pingouins en peluche.Si on ne me dénonce pas, je ne dénoncera personne non plus.« 

Edward est un personnage assez dur à cerner. Derrière ses airs de gros balèze, il a quand même du coeur et est prêt à aider Anita. Malgré tout, ils ont une relation assez spéciale, ils sont amis sans l’être dans le sens où ils sont là pour s’entraider mais peuvent aussi être réellement à s’entre-tuer.

L’histoire est vraiment prenante, certains personnages secondaires ont assez attachant comme Phillip et Ronnie.

L’écriture est très fluide et sans longueurs. Les chapitres sont très courts et très prenants.

Bref, je recommande vivement à tous ceux qui comme moi hésitent encore à s’embarquer dans les aventures d’Anita, et j’ai hâte de lire le second tome.