Tag-Archive for » aventures «

Curiosity Shop, tome 1 : 1914 : le réveil, Teresa Valero et Montse Martin

 

Présentation de l’éditeur :

La grande guerre est aux portes de l’Europe. L’Espagne, neutre, est partagée entre les partisans de l’Entente et ceux de la Triple Alliance. Quel camp choisir ?

La jeune Maxima rentre chez elle, après trois ans d’absence,  au moment même où son père, l’ingénieur Millarengo, se suicide. La découverte d’un miroir caché va lui révéler la double vie de son père, également contrebandier d’antiquités à Madrid. Sa mort semble due à une étrange machine, capable de traduire un language secret vieux de 1500 ans, coinvoitée à la fois par le mouvement sioniste madrilène, le M16 britannique et l’Alliance…

Aux côtés de l’imprévisible Luna, l’excentrique propriétaire du Curiosity Shop, magasin d’antiquités qui sert de repère à notre héroïne, Max va tout tenter pour retrouver cette machine et faire éclater la vérité.

Nous sommes à l’aube de l’an 1914. Le monde ne sera plus jamais le même. Et Maxima non plus.

 

Scénariste :

Valero Teresa

Première BD parue : Sorcelleries (éditions Dargaud)

Dernière BD parue : Curiosity Shop (éditions Glénat)

 

Dessinateur :

Montse Martin

Première BD : Talisman (éditions Glénat)

Dernière BD parue : Curiosity Shop (éditions Glénat)

 

Mon avis :

 

 

Je remercie Babelio et les éditions Glénat qui m’ont permis de continuer mon initiation à la bande-dessinée !

Et pourquoi ce choix ? Tout d’abord le titre, assez curieux et énigmatique. Ensuite la couverture, vraiment magnifique où l’on voit cette jeune femme pure avec un regard transperçant. Et pour finir, le résumé qui a fini par me convaincre !

 

Tout était donc réuni pour que je passe un bon moment… et ce fut le cas !

Nous suivons donc Maxima, cette toute jeune femme sortie de son couvent et confrontée à la dure réalité de la vie. Sa quête de la vérité est parsemée d’embûches mais rien n’arrêtera Maxima. C’est une jeune fille forte et espiègle avec qui on prend plaisir à suivre ses aventures. Bien qu’entourée, elle ne pourra finalement faire confiance qu’à elle seule malgré les rencontre qu’elle va faire.

 

Aucun temps mort, tout s’enchaine très vite, trop vite ? Beaucoup de fois, j’ai du revenir en arrière pour comprendre certains passages et remettre un nom sur l’un des nombreux visages qui apparaissent tout au long de l’histoire.

 

Pour finir, un mot pour définir les illustrations : magnifiques ! Les dessins sont vraiment soignés et parfaits. Le décor est dessiné dans les moindres détails et les expressions des personnages sont très réussies.

 

En conclusion ma note :

Un BD d’aventures sur fond historique, avec une héroïne attachante et de caractère. Des dessins somptueux. Bref un cocktail parfait à découvrir !

 

L’ensorcelée de Salem, Katherine Howe

Présentation de l’éditeur:

Le pouvoir de cette sorcière a traversé le temps et la mort. Qui retrouvera le livre auquel elle a confié ses secrets ?

En entrant dans la maison de sa grand-mère défunte, la jeune Connie n’imaginait pas que toute sa vie allait changer. Dans la bibliothèque qu’elle est chargée de vider, elle découvre un livre mystérieux avec, à l’intérieur, une clé et un nom dissimulé, à peine lisible : « Deliverance Dane ». Deliverance, l’une des jeunes femmes condamnées lors de la tristement célèbre chasse aux sorcières de Salem. Qui était-elle vraiment ?
Dès que Connie commence son enquête avec l’aide de son petit ami, l’intrépide Sam, les événements inquiétants se multiplient : sa maison est vandalisée et Sam tombe très gravement malade… Connie doit se rendre à l’évidence : sa découverte n’est pas seulement historique, mais magique. Et c’est désormais à elle de trouver la formule qui permettra de sauver son premier amour.

Entre révélations historiques et magie noire, une inoubliable histoire de sorcières, d’amour et d’aventures.

Mon avis:

Un grand merci à logobob01 et aux éditions XOeditions pour leur partenariat avec ce livre.

Connie Goodwin est une jeune étudiante en thèse et historienne sur l’Amérique coloniale. Elle voit son été être totalement chamboulé par sa mère, qui souhaite vendre l’ancienne maison de sa grand-mère, inhabitée depuis plusieurs années. Connie se voit donc obligé de passer l’été dans cette maison, dans la petite ville de Marblehead dans le Massachusetts afin d’y mettre de l’ordre. Durant ce rangement, elle trouve une clé et un nom Deliverance Dane, à l’intérieur d’une Bible. Commence alors une quête afin de trouver qu’elle était cette mystérieuse Deliverance. Serait-elle réellement une sorcière?

La quête est vraiment présente tout le long de ce livre ce qui est extrêmement intéressant. Nous voyageons dans le temps entre l’année de Coonie (1991) et celle de Deliverance (1681) dans cette même ville de Marblehead et de Salem.

Beaucoup de descriptions sont faites sur la vie à cette époque, ce qui prouve une réelle recherche de la part de l’auteur.

Ce livre est à la fois une intrigue, un peu de magie et beaucoup chasse à la vérité.

Katherine Howe est elle-même une descendante de 2 personnes considérées comme étant des sorcières et qui furent exécutés. D’ailleurs, Elizabeth Howe apparaît un peu dans ce roman. Elle a découvert ses origines en recherchant ses ancêtres, tout comme Connie dans le livre. Beaucoup de choses me font dire qu’un peu de l’auteur apparaît dans le personnage de Connie.

J’ai vraiment apprécié ce livre, il n’y a aucunes longueurs et il se lit très facilement car on est pris dans cette quête. Je le recommande fortement.

Livre lu dans le cadre du Summer Pal challenge : 2/33.