Tag-Archive for » adolescence «

La liste, Siobhan Vivian

la liste

Présentation de l’éditeur

La liste nomme 8 filles chaque année
Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée
Et si votre nom s’y trouvait ?

Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d’année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n’a jamais réussi à empêcher qu’elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer… pour le meilleur ou pour le pire ?

L’auteur

siobhan vivianShiobhan Vivian est américaine née à New-York où elle a fait ses études. Elle possède un diplôme de scénariste ainsi qu’un master d’écriture spécialisé dans la jeunesse. Elle a été éditrice puis scénariste pour Disney Chanel. Elle est actuellement professeur d’écriture jeunesse. Elle a déjà écrit 5 romans pour adolescents dont seul La Liste est pour le moment traduit en France.

Découvrez le site de l’auteure où l’ensemble de ses romans sont présentés.

Le livre

Editions Nathan – Paru le 25/04/13

Format broché – 412 pages

La couverture est la même que celle de la version originale.

Mon avis

J’avais hâte de commencer cette lecture mais je dois dire que dans l’ensemble, le livre m’a assez déçu. Peut-être en attendais-je trop?

Comme la quatrième de couverture l’indique, peu de temps après la rentrée, la traditionnelle liste est placardée dans tous le lycée indiquant la plus belle et la plus laide de chaque niveau scolaire : troisième, seconde, première et terminale. Soit huit filles dont nous allons suivre le quotidien sur une semaine.

Le livre commence par huit chapitres où nous sont présentées chacune de ces jeunes filles et leur réaction face à la découverte de cette fameuse liste.

Passé ces chapitres, le récit s’alterne sur les événements qui surviennent à ces filles. Beaucoup de thèmes liés à l’adolescence sont abordés dans ce livre : popularité, anorexie, alcool, amitié, premier amour, sport, désillusions… Mais voilà, trop survolés à mon goût. La liste nous dévoile le quotidien des lycéens américains avec tous les stéréotypes possibles.

Il ne faut pas s’attendre à quelque chose d’exceptionnel. L’écriture est simple et claire; et malgré des longueurs, j’ai lu le livre assez rapidement pour savoir ce qu’il allait advenir de ces jeunes filles et si l’auteur de cette liste nous serait dévoilé. Et pour tout vous dire, je suis restée sur ma fin, je m’attendais à un final plus piquant que ça!

En conclusion, ma note

3

Malgré une bonne idée de départ, l’auteur survole trop les thèmes abordés (où certains sont assez sérieux) et j’ai trouvé le livre trop caricatural de la jeunesse américaine.

Petits plus

Je remercie les éditions Nathan pour la découverte de ce livre.

Un livre lu dans le cadre d’une lecture commune avec mon amie Mélo (n’hésitez pas à aller voir son avis).

Malgré mon avis un peu négatif, je pense que ce livre plaira aux adolescentes et pour cause : mon adorable petite sœur de 16 ans, dont la lecture est synonyme du mal pour elle, dont le nombre de livres qu’elle a lu se comptent sur les doigts de sa main (et uniquement des livres scolaires), a décidé de le lire et aime beaucoup pour le moment !!!! Comme quoi tout peu changer!

Créature de la nuit, Kate Thompson

Présentation de l’éditeur:

« Je lui ai bien dit, à ma mère, que je ne voulais pas rester là-bas. Dès qu’elle ouvrait la bouche, je disais : « Je reste pas là-bas. Tu peux pas me forcer ». »

Il va lui en faire baver, à sa mère, de l’emmener dans un trou aussi perdu. Soi-disant parce que les potes ont une mauvaise influence…
Mais pourquoi là-bas ? Pourquoi dans une maison que l’ancien locataire a désertée du jour au lendemain ? Dans une bicoque en rase campagne où une petite fille a été assassinée bien des années plus tôt ? Quant à cette consigne idiote de laisser chaque soir un bol de lait et des biscuits pour une improbable petite fée… c’est du délire.

Quoique…


Mon avis :

Tout d’abord, merci à Aurore de m’avoir prêter ce livre, voici d’ailleurs son avis.

Sachant à l’avance que ce livre n’était pas un livre fantastique comme le prétend l’éditeur, je n’ai donc pas été déçue des faibles éléments surnaturels de ce livre et j’ai bien pu profiter de l’histoire de cet adolescent de 14 ans en pleine crise d’adolescence.

Robert est on peut dire un ado perturbé, qui est entré dans un engrenage de vols, alcool et drogue, comme beaucoup de jeunes de la société actuelle. Il est en plein conflit avec sa mère et sort des propos très durs et très grossiers envers elle. Cependant, j’aime beaucoup justement que l’auteur ne prenne pas de pincettes car cela rend le récit très juste et authentique.

On s’attache finalement à jeune garçon qui malgré tout, possède un bon fond.

J’ai beaucoup aimé comment été écrit ce livre. Il est très fluide et est composé de courts chapitres qui se lisent assez vite. Justement, à chaque fois je me disait « aller encore un petit chapitre ce n’est rien » et hop je l’ai fini en une journée le livre!

Bref, je recommande vivement ce livre qui est très juste et qui pour une fois, nous donne le point de vus d’un adolescent et non pas comme très souvent d’une adolescente.

Virgin suicides, Jeffrey Eugenides

Présentation de l’éditeur:

«M. Lisbon continuait d’essayer de la dégager, doucement, mais même dans notre ignorance nous savions que c’était sans espoir et qu’en dépit des yeux ouverts de Cecilia et de sa bouche qui ne cessait de se contracter, ce n’étaient que les nerfs et qu’elle avait réussi à s’arracher du monde.»

Des adolescents amoureux s’efforcent de percer le mystère des filles Lisbon. Du haut d’une cabane nichée dans les arbres, ils passent leur temps à scruter les fenêtres de leur maison. Vingt ans plus tard, ils rassemblent des fragments de ragots et de ouï-dire, de conversations téléphoniques, de rapports de médecins et de confessions crues et tourmentées. Autant de pièces à conviction qui expliqueront peut-être les morts successives de Cecilia, Therese, Bonnie, Lux et Mary.

Mon avis:

Alors tout d’abord merci à Caro pour m’avoir prêté ce livre.

J’ai vu le film il y a déjà très  longtemps et honte à moi, je ne savais pas du tout qu’il était tiré d’un roman! Dans mes vagues souvenirs du film, je pense que l’adaptation cinématographique est bien réussie et reste très fidèle au livre.


Parlons du livre maintenant! Alors j’ai vraiment du mal à donner mon avis sur ce livre. J’ai beau chercher, penser…. mais rien ne sort.

J’ai eu beaucoup de mal avec le style de l’auteur : j’ai besoin qu’il y ai des dialogues dans un livre, j’ai trop de mal avec un récit purement narratif.

De plus, j’ai aussi beaucoup de mal à lire des livres dans lesquels on ne peut pas se mettre à la place des personnages : le récit est raconté par plusieurs garçons qui ont été fasciné pas les filles Lisbon et le sont encore malgré les années qui ont passé. Mais voilà, on ne connaît rien d’eux à part leur fascination et leur amour pour ces soeurs, ce qui m’a vraiment troublé.

Finalement, on ne sait rien des sentiments des filles et surtout, des raisons de leur geste ( il n’y a que des suppositions). Après peut être que c’est moi qui n’ai pas compris réellement le sens de tout ce livre.

Pourtant, ce qui est vraiment bizarre et c’est pour cela que j’ai du mal à donner mon avis sur ce livre, c’est que malgré tout, j’ai bien aimé l’histoire!

Pour conclure, je pense que ce livre est à lire et je suis bien contente de l’avoir enfin lu!

Treize raisons, Jay Asher

Présentation de l’éditeur :

« Je sais que tu n’avais pas l’intention de blesser. En fait, la plupart d’entre vous qui m’écoutez n’avez sans doute pas la moindre idée de ce que vous faisiez… de ce
que vous me faisiez, à moi. »

Clay reçoit treize cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui sont impliquées dans sa vie : amies ou ennemies, chacune de ces personnes a compté dans sa décision. D’abord choqué, Clay écoute les cassettes en cheminant dans la ville. Puis, il se laisse porter par la voix d’Hannah. Hannah en colère, Hannah heureuse, Hannah blessée et peut-être amoureuse de lui. C’est une jeune fille plus vivante que jamais que découvre Clay. Une fille qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Mon avis :

Alors c’est le tout premier avis que j’écris sur un livre, donc je pense que pour le moment, j’ai encore pas mal de choses à améliorer…. d’ici quelques avis je pense que j’aurai trouvé mon style!

Tout d’abord, sachez qu’une fois le livre fini, et même pendant la lecture, j’ai été bouleversé.
C’est sûr qu’avec un thème comme le suicide, je pense qu’il n’y a pas d’autre sentiment à avoir.

Parlons d’abord des personnages. J’ai vraiment été touché par Hannah Baker. A travers elle, on ressent la difficulté à être adolescent, un passage de la vie qui est souvent difficile pour la plupart des personnes. Je me suis un peu retrouvée à travers elle, pas que j’avais des tendances suicidaires loin de là, mais les difficultés rencontrées quand à l’acceptation de soit par les autres et par soit même, les difficultés à s’intégrer…. Pris un à un, les raisons de son suicide sont minimes, mais comme elle le dit si bien à travers le livre : c’est l’effet boule de neige, un petit rien qui se rajoute à un autre puis à un autre…. Cela commence à faire beaucoup sur les épaules d’une jeune fille. Finalement, même si à un moment donné elle a su qu’elle passera à l’acte, elle a attendu jusqu’à la fin une main aidante mais qui finalement n’a pas su l’aider. A travers les cassettes, on ressent vraiment ses sentiments, le pourquoi des choses, même si certains éclaircissements n’aurait pas fait de mal au lecteur !

En ce qui concerne Clay Jensen, le narrateur il reçoit les cassettes et se demande vraiment pourquoi il fait parti de la liste. Au début, il est en incompréhension total jusqu’à ce qu’il écoute le passage sur lui et qu’il comprend tout. Bien sûr pour le lecteur, il n’y a pas eu de surprise, en tout cas pour ma part j’avais déjà compris la raison depuis un petit moment, ce qui est dommage ! A travers lui, on découvre la rage, la colère, le chagrin, la révolte. A force d’écouter Hanna, il se rend compte qu’il aurait fait n’importe quoi pour lui venir en aide, et malgré les signes avant coureurs, il n’a rien pu faire pour elle.

L’écriture est quand à elle assez simple à lire (bien sûr c’est un roman pour ado ce qui est assez normal). Mais quand même bien écrit, qui retient le lecteur à bout de souffle, qui nous fais ressentir le moindre des sentiments d’Hanna et de Clay. J’ai cependant été assez troublé par le fait qu’en écoutant le récit d’Hanna, on ai souvent des interruptions par Clay (heureusement que le récit d’Hanna est en gras et en italique car j’aurai été totalement perdu entre les deux personnages).

Bref en conclusion, j’ai vraiment aimé ce livre, il m’a fait changé la vision des choses en ce qui concerne les soit disant petits rien de la vie.

Je vous le recommande vivement!