Lulu femme nue, Etienne Davodeau

Présentation de l’éditeur :

Abandonnant mari et enfants, Lulu décide de ne pas rentrer à la maison.

Elle n’a rien prémédité. Ça se passe très simplement. Elle s’octroie quelques jours de liberté, seule, sur la côte, ans autre projet que de savourer pleinement, et sans culpabilité, cette vacance inédite.

Presque surprise par sa propre audace, elle rencontre de drôles de gens qui sont, eux aussi, au bord du monde.

 Grisante, joyeuse, dangereuse et cruelle, l’expérience improvisée de Lulu en fera une autre femme…

Mon avis :

C’est une première pour moi. En effet je ne lis pas de BD. A part quand j’étais petite où je lisais beaucoup de Picsou, Mickey…Je lis actuellement des mangas mais c’est totalement différent ! Alors quand on m’a donné samedi cette bande-dessinée, j’étais assez sceptique et je dois dire que le titre ne m’a pas donné une bonne impression au début ! Malgré tout, en lisant le résumé, cette BD m’intriguait beaucoup… et je l’ai donc lue très vite en une petite soirée ! Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que cette bande-dessinée est complète en deux volumes, ce qui permet de ne pas attendre le dénouement au bout d’un tas de tomes !

Alors voilà, c’est le récit d’un bout de la vie de Lulu, la quarantaine, mère au foyer, raconté par l’un de ses amis (le premier tome) puis la suite par Morgane, sa fille ainée de 15 ans (le deuxième volume). Lulu qui décide de s’offrir des vacances comme elle le dit si bien.

Parce que voilà, Lulu, elle en a marre de sa vie routinière, de son mari pour qui elle ne ressent plus d’étincelles, ainsi que de ses enfants, car elle a juste l’impression d’être un robot :

« Mais j’ai l’impression d’être juste une extension de la gazinière et du lave-linge ».

Durant ces vacances, elle va prendre beaucoup de temps pour réfléchir sur le sens de sa vie et va faire de belles rencontres. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé cette bonne petite Marthe, qui du haut de ses 80 ans, est encore pleine de vie. Et je dois dire que leur rencontre est assez comique, mais je ne vous la vous dévoile pas, je vous laisse la découvrir !

C’est une BD pleine de fraicheur sur la vie quotidienne, sur toutes les questions que l’on se pose ou que l’on va se poser à un moment ou à un autre de notre vie. De ce fait, on s’identifie tout de suite à Lulu et on comprend son acte.

Ce qui m’a le plus touché, c’est que malgré que Lulu soit entourée d’un tas d’amis, elle n’a jamais eu le sourire. Il a fallu qu’elle se retrouve loin de ceux qu’elle aime pour enfant retrouver le goût à la vie. Ce besoin de faire cette pause est essentielle pour repartir vers l’avant.

J’avais quelques aprioris sur la BD, je ne pensais pas que l’on pouvait vraiment nous faire ressentir les choses comme le ferai un roman. L’auteur arrive juste avec quelques mots ou parfois un simple dessin, à nous donner des émotions comme un roman peut le faire en une page de mots. Et je dois dire que cette nouvelle façon de lire me plait beaucoup.

Pour finir, je n’ai qu’un petit point négatif, mais il est totalement subjectif. Les illustrations ont une place importante (en tout cas pour moi) dans une BD et dans celle-ci, je n’ai pas aimé le style de l’illustrateur. Non pas que c’est mal dessiné, loin de là, mais les dessins sont vraiment quelque chose de personnel, et là je n’ai vraiment pas accroché. Par contre, il arrive vraiment à dégager de l’émotion de l’histoire à travers ses croquis.

Voilà vous l’aurez compris, cette première aventure pour moi dans la bande-dessinée est loin d’être la dernière, j’ai vraiment été touchée par cette BD que je conseillerai vraiment à ceux qui ne sont pas habitués à en lire. Surtout que cette Lulu, c’est madame tout le monde et qu’on se retrouve vraiment en elle, même moi, du haut de mes 23 ans vivant encore chez papa/maman !

Category: Bande-dessinée/ Mangas  Tags:
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
10 Responses
  1. Mélo dit :

    Elle a l’air très sympa cette BD et ta chronique donne envie de s’y arrêter ;) J’aime bien la couverture moi, et le trait de crayon, autant que je puisse en juger sur l’ordi.

  2. MyaRosa dit :

    Très tentante cette BD, même si le titre ne m’inspirait pas non plus. Tu m’as donné envie de la découvrir, je vais voir si je la trouve à la médiathèque. Tu sais que je me suis fais avoir?! J’attendais sagement de recevoir une newsletter m’indiquant que tu aurais publié de nouveaux articles et j’allais t’envoyer un message car ça m’étonnait que tu ne publies plus rien ces derniers temps quand j’ai vu que tu venais de publier un article ! Ben oui, j’avais oublié qu’il n’y avait plus de newsletter comme sur overblog… :(

    • nodreytiti dit :

      J’espère que tu pourras te la procurer, sinon je peux te l’envoyer ;)
      Bon ça faisait aussi un petit moment que je n’avais pas écrit d’article car j’avais mes examens, d’ailleurs j’ai beaucoup d’avis en retard et il va falloir que je m’y mette!
      J’espère que le petit loulou pousse bien et que toute la famille va bien ;)

  3. Vanilla dit :

    J’aime beaucoup les bd, j’en lis pas assez souvent
    je crois c’est le côté grand enfant qui me fait aimé les bd, pouvoir en plus du texte, se faire une meilleure vision de l’histoire c’est que j’apprécie dans les bds
    Ton post ma bien tentée, je le met dans ma liste de futur achat

  4. Mo' dit :

    Quelque belle manière de débuter ton parcours de bédéphile. Avec Étienne Davodeau ! J’espère que tu auras encore l’occasion de croiser de belles pépites sur ta route… tu as l’embarras du chois ;)

  5. Mélo dit :

    Lue et approuvé ;) merci ma Nodrey ! Mon billet sortira la semaine prochaine. (il est rédigé ! c’est un exploit !)

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

CommentLuv badge