Kornwolf : Le Démon de Blue Ball, Tristan Egolf

 

Présentation de l’éditeur :

Owen Brynmor ne comptait plus retourner dans la Pennsylvanie profonde de son enfance, pays provincial et rétrograde partagé entre  » Habits rouges  » et  » Bataves « , autrement dit entre beaufs américains et amish rigoristes. Mais à peine engagé comme reporter au journal local, il décroche un scoop : le retour du Démon de Blue Ball, cette bête mystérieuse qui jadis ravagea la région. À moins qu’il ne s’agisse d’un canular… Or, si son enquête l’amène à exhumer la légende du Kornwolf, ce loup-garou qui hanta l’Europe du dix-septième siècle, elle croise aussi, à chaque pas, la trajectoire d’Ephraim Bontrager, un orphelin muet qui vit en marge de sa communauté religieuse. Mais où s’incarne vraiment le Mal ? Dans un monstre quelconque, ou parmi les humains qui le pourchassent ? Dans ce dernier roman, Tristan Egolf renoue avec la veine truculente et enragée du Seigneur des porcheries. Tout en pastichant la littérature fantastique, il manifeste une verve gourmande et une énergie langagière de tous les instants pour offrir une peinture vengeresse d’une Amérique dégénérée, dont seuls les parias méritent d’être sauvés. On n’est pas près d’oublier la puissance visionnaire de cette écriture torrentielle.

Mon avis :

Ayant lu pratiquement que des avis positifs sur ce livre, j’ai honte de vous avouer que je n’ai pas réussi à le finir. Pourtant les thèmes abordés et le résumé du livre me plaisaient vraiment. Mais j’ai trouvé que le livre est trop fait de longueurs interminables.

En effet, rien que la première partie du livre est une présentation (assez longue) de chacun des personnages, un par un. Et malgré cette description, aucun des personnages ne me parut sympathique. Malgré tout, j’ai voulu continuer coute que coute à lire mais finalement je me suis arrêtée à la page 168. Je n’ai pas réussi à apprécier le style de l’auteur et lire devenait plus un devoir qu’un plaisir. Je n’ai pas aussi compris la trame de la boxe tout le long de ce que j’ai pu lire. Beaucoup de techniques et combats sont décrits très précisément et je ne vois pas le rapport avec le fond du livre, le thème, si ce n’est que pour moi, ça été encore des longueurs pour rien.

J’espère qu’il plaira à d’autres, surement même vus tous les avis positifs que j’ai lu. Peut être qu’un jour je reprendrai cette lecture et apprécierai ce livre.

En tout cas, je remercie l’opération masse critique de Babelio ainsi que Folio pour ce partenariat.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

CommentLuv badge