Défendre Jacob, William Landay

Defendre_Jacob

Présentation de l’éditeur

Depuis vingt ans, Andrew Barber est procureur adjoint du comté de Massachusetts. Admiré par ses pairs pour sa combativité au tribunal, respecté de la communauté, il est aussi un père de famille heureux, veillant sur sa femme Laurie et leur fils Jacob. Quand un crime atroce secoue la quiétude de sa petite ville, c’est la foudre qui s’abat sur lui : son fils de 14 ans est accusé du meurtre d’un camarade de classe.

Andrew ne peut croire à la culpabilité de Jacob et va tout mettre en œuvre pour prouver son innocence. Mais à mesure que les indices à charge s’accumulent et que le procès approche, certaines révélations surgies du passé sèment le doute et menacent de détruire son mariage, sa réputation et sa foi en la justice. Le dos au mur, Andrew devra faire face au pire dilemme de sa vie : choisir entre la loyauté et la vérité pour défendre cet adolescent qu’il connaît si mal.

Dans ce thriller psychologique au suspense à couper le souffle, William Landay dresse le portrait d’une famille en crise confrontée aux démons de la culpabilité, de la trahison et de l’abîme qui peut s’ouvrir sous nos pieds en un instant.

L’auteur

Wiliam Landay

William Landay est un romancier et un avocat américain. Il a été procureur auprès du District Attorney de Boston.  (source Babelio)
Premier livre paru en France : Boston Requiem, le 24/03/2005 aux éditions Michel Lafon (qui a reçu leprix John Creasey Dagger du premier roman policier en 2003)

Le livre

Editions Michel Lafon – Paru le 11/10/12
Format broché – 416 pages
Une couverture énigmatique avec ce regard dur et fermé de ce jeune adolescent.

Mon avis

Je remercie tout d’abord Camille des éditions Michel Lafon pour cette découverte.
Défendre Jacob n’est pas qu’un thriller. En tout cas je ne l’ai pas perçu comme tel. C’est l’histoire d’une famille où tout va basculer le jour où le fils Jacob, 14 ans, est accusé du meurtre de Ben Rifkin, un camarade de classe. A partir de là, c’est la descente aux enfers pour Jacob et ses parents

J’avais vraiment peur que le livre soit trop centré sur le procès et qu’il y ait beaucoup de termes juridiques, car le livre commence par un passage de la retranscription d’un procès! Cela aurait pu être le cas étant donné que l’auteur est aussi avocat. En plus du récit sur le procès, nous suivons vraiment cette famille sous le point de vue du père, Andrew (Andy) Barber. Ce père qui a l’habitude de par sa vocation, d’être de l’autre côté.

Alors oui il a tout du thriller dans les règles de l’art : un meurtre, une enquête qui nous tient en haleine, un procès et un dénouement qui nous laisse sans voix. Il est vrai que l’auteur excelle dans ce genre. Mais ce que j’ai vraiment apprécié dans cette lecture, c’est la retranscription des sentiments de chacun des protagonistes : Jacob, Andrew, Laurie, les parents de Ben Rifkin et les camarades de Jacob. Sentiments qui passent avant tout par les soupçons, notamment les parents de Jacob qui malgré tout, se posent beaucoup de questions sur leur fils, surtout quand des sujets douloureux surgissent du passé.

Deux narrations s’enchainent : le récit d’Andrew entrecoupé de la retranscription d’un autre procès. Cependant, ces deux récits s’alternent de manière subtile sans entrainer une certaine confusion. Et ce n’est qu’à la fin qu’on comprend où veux en venir l’auteur.

Un élément que j’ai également apprécié dans cette lecture, ce sont les secrets de famille et leur poids quand ils sont découverts.

Pour finir, une fin qui me laisse sans voix! Mais malheureusement il y a des questions qui sont restées en suspens…

En conclusion, ma note

4,5Comme le précise Linwood Barclay « palpitant, déchirant, un véritable coup de poing! ». Un thriller extrêmement bien maîtrisé, des personnages remplis d’émotions.

Petits plus

Le trailer du livre:

[youtube=http://youtu.be/2wLCO4ikCtQ]

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
4 Responses
  1. Mélo dit :

    Tu me donnes vachement envie alors qu’à la base il ne me tentait pas du tout ! (tu te souviens ? :-p)

  2. Philippe D dit :

    Il est dans ma PAL. Il attend patiemment que je l’en sorte.
    Bon dimanche.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Current month ye@r day *

CommentLuv badge