Archive for the Category »Cinéma «

Sortilège, Alex Flinn

Présentation de l’éditeur 

Je suis un monstre. Pourtant, autrefois, j’étais le type parfait : grand, beau, riche et… atrocement méchant. Je n’aimais que moi et c’est pour cela qu’un sort m’a été jeté. Je suis devenu une bête difforme, velue, monstrueuse. Il me reste deux ans pour être aimé d’une jeune tille, sinon…

 Ceci n’est pas un conte de fées. Mon histoire prend place aujourd’hui, en plein coeur de New York. J’espère que quelqu’un va venir à mon secours.

L’amour saura-t-il me trouver… et me sauver ?

 

L’auteur 

Alors si comme moi vous pensiez qu’Alex Flinn était un homme, et bien vous vous êtes trompé !!! Elle est une auteure américaine et a déjà écrit 8 livres pour la littérature Young Adult, dont pour le moment, seul Sortilège a été traduit en France. N’hésitez pas à visiter son site, pour découvrir les autres romans en VO de l’auteur. http://www.alexflinn.com/

 

Le livre 

Editions Hachette – Collection Black Moon – 332 pages – Publié en 2009

Titre VO (anglais) : Beastly – Publié en 2007

Une jolie couverture qui m’a tout de suite séduite, la rose, fidèle emblème du conte de La Belle et la Bête.

 

Mon avis

J’ai lu ce livre cet été, grâce à l’adaptation cinématographique qui sortait sur grand écran. Je dis grâce car cela faisait un petit moment qu’il trainait dans ma PAL et je pense que sans cette adaptation, il y serait encore !

Voilà donc une réadaptation du célèbre conte La belle et la bête, réadaptation  à l’ère de notre époque et qui je pense, séduira les ados.

J’ai bien aimé l’entrée du livre : une conversation au sein d’un forum, où différents personnages de contes de fées apparaissent, sous la tutelle d’un  M. Anderson. Forum que l’on retrouve à chaque fin de parties du livre, livre qui compte cinq parties.

Ce qui m’a tout de suite plu dans ce livre, c’est que le personnage principal, qui est le narrateur, est un homme, enfin un jeune homme. Cela change de tout ce qu’on peut lire en Young Adult et qui se rapporte à des jeunes filles.

Kyle est quelqu’un d’insupportable : arrogant, méchant, cruel… c’est un vrai monstre à l’intérieur, et pour le punir, Anna, une sorcière, le transforme en ce qu’il est vraiment : un monstre. Il aura alors deux années et pas une de plus, pour rompre le charme : être aimé pour ce qu’il est vraiment par une jeune fille. Voilà donc les bases de ce livre.

J’ai vraiment détesté Kyle au début, mais tout au long du livre, il change, montre finalement sa vraie nature. Il a une relation (si on peut appeler cela relation) assez délicate avec son père : ce dernier, est un homme aussi exécrable que Kyle, qui ne s’intéresse pas du tout à son fils. Il ne pense qu’à sa personne et sa carrière, et l’on comprend très vite pourquoi Kyle est ainsi.

Totalement rejeté par son père après sa transformation, il va pouvoir s’appuyer sur deux personnages secondaires que j’ai beaucoup aimés : Magda et Will. Par la suite, Lindy, va attirer l’attention de Kyle par son intelligence et sa bonté. Lindy qui comme Kyle, n’a pas été gâté par sa famille.

J’ai beaucoup aimé la reprise de la symbolique de la rose dans le récit, ainsi que la très grande place des livres et de la littérature.

Mais voilà, le bémol avec ce livre, c’est que finalement, il s’oublie vite. Deux mois après la lecture, il ne m’en reste plus qu’un vague souvenir, je ne peux donc pas plus développer mon avis.

 

En conclusion, ma note

Une adaptation correcte du célèbre conte, qui plaira surtout aux adolescentes, mais qui ne restera finalement pas dans les mémoires.

Quelques citations

P21 : « - Les gens ferait mieux de se servir de leur intelligence pour améliorer leur apparence. Le premier venu est censé être en mesure de perdre du poids ou de se payer une chirurgie plastique. Le premier venu est censé être en mesure ne serait-ce que d’utiliser un exfoliant ou de se faire blanchir les dents. 

J’avais insisté sur le premier venu afin qu’elle pige que je parlais d’elle, pas de n’importe qui. »

P71 : « Ce souvenir était ancien. Je savais  à présent que mon géniteur n’était ni parfait ni divin. Il m’était arrivé de lui succéder aux toilettes, sa merde aussi puait. »

 

Adaptation cinématographique

Une adaptation qui m’a souvent fait grincer des dents ! Tout d’abord, la chose que je n’ai pas du tout compris, c’est l’apparence de Kyle. Dans le livre, c’est la vraie bête, avec la fourrure, les crocs… bref toute la panoplie ! Alors qu’ici, certes, Kyle est complètement défiguré, mais quand même, pourquoi ne pas reprendre la bête ?

Bon d’autres choses m’ont agacé, comme à chaque fois dans toutes les adaptations, mais celle de Kyle a été la plus flagrante.

Par contre, si on fait abstraction du livre, cela reste un film d’adolescent sympathique à regarder, idéal pour se changer les idées et faire le vide.

 

Petit plus 

Ce livre a été lu dans le cadre du

Challenge qui me tiens à cœur puisque je l’organise, mais qui malheureusement, me fait souvent grincer des dents à causes de mauvaises adaptations, et ici, ça ne déroge pas à la règle !

Pour finir, si des personnes ne l’ont pas encore lu, je peux le mettre en livre voyageur, dites-le moi si jamais vous êtes intéressez.

Shutter Island, Dennis Lehane

Présentation de l’éditeur :

Nous sommes dans les années cinquante. Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l’allure sinistre. C’est un hôpital psychiatrique pour assassins. Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l’une des patientes, Rachel Solando, manque à l’appel. Comment a-t-elle pu sortir d’une cellule fermée à clé de l’extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d’une malade ou cryptogramme ? Progressivement, les deux policiers s’enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu’au choc final de la vérité.

Mon avis :

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu de thriller et je remercie PtiteTrolle d’avoir organisé cette lecture commune sur Livraddict, car je dois dire que cette lecture est un coup de cœur.

Ce thriller a tout pour plaire : une trame bien ficelée, des personnages torturés, un environnement oppressant, étouffant au sein d’une petite île qui crée un huit clos énigmatique.

Teddy débarque donc sur l’île avec son nouveau coéquipier Chuck afin de retrouver une patiente disparue d’un hôpital psychiatrique hautement gardée. Que c’est-il passé ? Comment c’est-elle enfuie ? Où est-elle ? Voilà les questions que va se poser le lecteur ainsi que Teddy.

Teddy est un homme meurtri, qui n’arrive toujours pas à se remettre de la mort de sa femme. Femme qui est d’ailleurs très présente dans le récit, que ce soit par des flash-back ou dans les rêves de Teddy. Car Teddy rêve beaucoup et souvent cela porte à confusion le lecteur. L’auteur a d’ailleurs très bien décrit les rêves : énigmatiques et décousus comme la plupart des rêves. Teddy est un homme bon, courageux et fier, il a fait la seconde guerre mondiale ce qui lui a forgé le caractère mais pour qui les démons ne sont jamais bien loin.

Chuck quand à lui est un peu à l’opposé de Teddy dans le sens où c’est un bon vivant, aimant faire des blagues pour détendre l’atmosphère. D’ailleurs, certains dialogues entre les deux marshals sont très cocasses ce qui leur permet de se soutenir dans cet univers.

Car durant leur enquête, personne ne va les aider et plus encore, il semble même que le personnel leur met des bâtons dans les roues.

Il s’agit surtout d’un thriller psychologique. L’auteur a su bien ficelé son intrigue jusqu’à la fin…  et quelle fin ! Je dois dire que je ne m’attendais pas à ça ! Bien sûr, ce qui peut déranger, c’est qu’il s’agisse d’une fin ouverte, permettant à chacun de se faire sa propre opinion. D’ailleurs, si vous le souhaitez, n’hésitez pas à m’envoyer (par mail pour éviter de spoiler) votre avis sur la fin.

Pour conclure, un coup de cœur donc, une atmosphère angoissante et oppressante, une intrigue bien menée, où l’on tourne les pages très vite pour savoir comment cela va se finir… au choix du lecteur !

Une petite citation:

p33:  » Si Dolores était morte depuis deux ans, elle ressuscitait la nuit dans ses rêves, et il lui arrivait certains matins de penser durant de longues minutes qu’elle était dans la cuisine ou en train de boire son café sur le balcon de leur appartement à Buttonwood. C’était un cruel tour de son imagination, oui, mais Teddy avait appris depuis longtemps à en accepter la logique; le réveil, après tout, s’apparentait presque à une naissance. On venait au monde sans passé, puis on reconstituait son histoire personnelle entre deux clignements d’yeux et trois bâillements, on remettait les morceaux dans l’ordre chronologique pour trouver la force d’affronter le présent. »

Adaptation cinématographique :

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Loil0pu6nvk]

Réalisé par Martin Scorsese
Avec Leonardo DiCaprio, Mark Ruffalo, Ben Kingsley

Long-métrage américain . Genre : Thriller
Durée : 02h17min Année de production : 2010
Distributeur : Paramount Pictures France

Pour une fois, je trouve l’adaptation particulièrement réussie. Léonardo est très convainquant dans le rôle de Teddy, ses démons sont très bien représentés ainsi que sa relation sa femme.

Martin Scorsese a su formidablement introduire les rêves décousus de Teddy au point où le lecteur avait du mal à savoir si c’était un rêve ou pas au début ! De plus, j’ai tout de suite retrouvée cette atmosphère lourde et oppressante du livre. Certains passages m’ont bien fait peur notamment avec les patients qui font assez froids dans le dos ! Un petit bémol par contre au niveau de la fin, où finalement Scorsese a préféré une fin plutôt que l’autre au lieu de laisser l’ouverture.

Livre lu dans le cadre : 

Les avis des autres participant de cette LC:

LefsÖ, Léo Elfique, livrons-nous, petit-lips, Reveline, Simi, Kactuss, Mimipouss, PtiteTrolle, Aidoku, Mélusine, Felina, Naminé,

Percy Jackson, tome 1:le voleur de foudre, Rick Riordan

Présentation de l’éditeur:

Etre un demi-dieu, ça peut être mortel… Attaqué par sa prof de maths qui est en fait un monstre mythologique, injustement renvoyé de son collège et poursuivi par un minotaure enragé, Percy Jackson se retrouve en plus accusé d’avoir dérobé l’éclair de Zeus ! Pour rester en vie, s’innocenter et découvrir l’identité du dieu qui l’a engendré, il devra accomplir sa quête au prix de mille dangers.

Mon avis:


Cela fait environ 1 an que j’avais lu ce premier tome de cette saga. Et je dois dire que le cadeau de noël de mon chéri contenant l’intégrale de Percy Jackson m’a donné envie de le relire, et en plus, grâce à lui, j’ai pu enfin commencer mon challenge !

C’est donc avec joie que je me suis replongée dans l’univers des Dieux de l’Olympe et de la mythologie grecque. J’avais vu le film (qui est, je dois dire une vraie arnaque par rapport au livre, mais ça j’en reparlerai après) et je peux remercier « l’adaptation » car elle est tellement différente que j’ai eu l’impression de le lire pour la première fois !

Percy est un garçon de 12 ans qui s’est toujours senti différent des autres. Dyslexique et hyper actif, il va dans des écoles spécialisées depuis son enfance. C’est un antihéros qui va devoir malgré lui accepter la réalité des choses et assouvir une quête accompagné de deux  amis : Annabeth ; demi-dieu comme lui, et Grover; un satyre très attachement qui essaye toujours de bien faire les choses.

Mythologie, action, trahison, amitié sont les mots clés de cette saga.

Les chapitres sont courts ; avec des titres assez rigolos qui expliquent ce qui va se passer, sans trop en dévoiler, juste ce qu’il faut pour qu’on ait envie de lire :  » Je pulvérise ma prof de maths sans le faire exprès ».

C’est un roman jeunesse, l’écriture est donc très simple, mais il y a beaucoup d’humour et de suspens à chaque fin de chapitre qu’on dévore le livre sans s’en rendre compte.

Bref un vrai coup de cœur jeunesse, avec lequel on passe un très bon moment.

Quelques citations :

P78 «  Elle a jeté un coup d’œil à la corne de minotaure entre mes mains, puis elle m’a regardé de nouveau. J’ai cru qu’elle allait s’exclamer « Tu as tué un minotaure ! » ou « la vache, t’es trop fort ! », un commentaire de cette veine. Au lieu de quoi, elle a dit :

-          Tu baves dans ton sommeil. »

P180 « C’est vraiment remarquable, tout ce que les humains sont capables d’inventer pour forcer les choses à rentrer dans leur vision de la réalité. »

P198 «  En fait de chemin, je suis aussitôt rentré dans un arbre et je me suis fait une belle bosse sur le front. A ajouter dans la liste des talents que je n’avais pas : la vision infrarouge. »

P243 «  J’aimerai pouvoir vous dire que j’ai eu une grande révélation pendant ma chute, que j’ai accepté ma mortalité, ri face à mon trépas, etc. La vérité ? Je n’avais qu’une seule pensée en tête : Aaaahhhhhhh ! »

P382 « L’homme lisait un gros bouquin avec un dessin de sorcier en couverture. La fantasy n’était pas un genre dont je raffolais, mais ce livre-là devait être captivant car le vigile a mis un moment à lever la tête. »


Adaptation cinématographique :


[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Z2UAv81ow40]

Alors autant vous le dire tout de suite, pour moi ce n’est pas une adaptation. En effet, il y a tellement de différence avec le roman, que pour moi, ils se sont juste servi de la trame pour faire leur film ; et encore !

Malgré tout,  si on ne le compare pas au livre, je trouve que c’est un très bon film fantastique de la même lignée qu’Harry Potter, Narnia et la Boussole d’Or : beaucoup de magie, d’action, de beaux paysages et une quête pour nos trois protagonistes principaux.

Bon j’ai tout de même eu du mal de voir Pierce Brosman en centaure ! Tout comme le livre, j’ai beaucoup aimé le personnage de Grover, bien que je ne l’avais pas imaginé comme ça.

Bref un bon film du genre, mais il vaut mieux ne pas le comparer au livre !

 

Livre lu dans le cadre:

Prince of Persia : Les sables du temps

Synopsis:

Un prince rebelle est contraint d’unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don de dieu qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde.

Mon avis :

Voilà un bon film d’aventures où l’action ne manque pas. Un jeune orphelin est adopté par le roi de Perse. Des années plus tard, ce jeune orphelin devenu le prince Dastan fera tout ce qu’il peut pour percer à jour un complot contre son père. Il sera aidé de la belle princesse Tamina qui ne manque pas de réparti.

Certes, il s’agit de toujours les mêmes trames : un homme et une femme qui tout le long du film se provoquent et ne se supportent pas, mais je dois dire, qu’on reste assez friand de ça!

Une bonne note pour Jake Gyllenhaal qui joue parfaitement le rôle du Prince Dastan mais qui est, selon mon chéri, trop beau pour l’incarner par rapport au jeu vidéo. En tout cas, moi ça ne me dérange pas du tout!

J’ai beaucoup aimé Gemma Arterton qui incarne la belle princesse Tamina, d’ailleurs,on l’a vu récemment dans le rôle de la déesse Io dans le film : le choc des Titans.

Un grand bravo pour les effets spéciaux, les scènes de combats mais aussi, toutes les scènes où l’on voit notre héros sauter de maison en maison, comme dans le jeu. D’ailleurs, bravo à Jake Gyllenhaal pour ses talents d’athlète !

Bref, un très bon film aux amateurs du genre mais aussi aux plus petits pour une sortie en famille!

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=bbnRQl86FmA]

Category: Cinéma  Tags:  Leave a Comment

Iron Man 2

Synopsis:

Le monde sait désormais que l’inventeur milliardaire Tony Stark et le super-héros Iron Man ne font qu’un. Malgré la pression du gouvernement, de la presse et du public pour qu’il partage sa technologie avec l ‘armée, Tony n’est pas disposé à divulguer les secrets de son armure, redoutant que l’information atterrisse dans de mauvaises mains. Avec Pepper Potts et James « Rhodey » Rhodes à ses côtés, Tony va forger de nouvelles alliances et affronter de nouvelles forces toutes-puissantes…

Mon avis:

J’aime beaucoup les films de super-héros mais bizarrement, en voyant la bande-annonce de la suite d’Iron Man, il ne me faisait pas envie. Nous avons cependant été le voir et je suis loin d’être déçue!

Nous revoilà plongé dans les aventures de Tony Stark/Iron Man, un super-héros peu commun car très narcissique.

Robert Downey Jr incarne très bien ce rôle de milliardaire au sens de la répartie très développé et aimant les fêtes où l’on peut l’acclamer.

Qu’elle ne fut pas ma surprise de voir Scarlett Johansson une actrice que j’apprécie beaucoup, qui incarne un genre de wonder woman agent secret faisant perdre la tête de notre Tony et terrassant tout ses adversaires! Un rôle qui lui change de ses habitudes mais qui lui va plutôt bien.

Encore une surprise pour moi de voir encore un de mes acteurs fétiches, Samuel L. Jackson, incarnant le chef d’un groupe d’agents secrets et portant un cache-oeil de pirate! Dommage qu’il n’ai qu’un petit rôle et qu’on le voit peu.

Mickey Rourke incarne à merveille le rôle du méchant russe, un peu savant fou, à l’accent parfois incompréhensible.

Pour finir, j’ai du mal avec Gwyneth Paltrow et son rôle de Peppers Potts, l’assistante de Tony, qui a l’un des rôles principaux mais d’où justement, je trouve que son personnage ne sert pas à grand chose.

Pour conclure, un film à voir pour tous les amateurs de ce genre, avec beaucoup d’action, beaucoup de robots et beaucoup d’humour!

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=1eGZ-xmPQTE]

Category: Cinéma  Tags:  Leave a Comment